À propos du

Mouvement Spirituel « Veilleurs de la Cité ». C’est un mouvement spirituel dans la mouvance de l’Esprit. Il est né la veille de la Pentecôte 2017, durant l’adoration nocturne, à l’abbaye de Maredret. En tant que mouvement spirituel et fruit du Saint-Esprit, il s’inspire d’Isaïe 62, 6 : «Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai posté des veilleurs, de jour et de nuit, jamais ils ne se tairont. Vous qui vous rappelez au souvenir de Yahvé, pas de repos pour vous ».

Tous ceux qui font partie de ce Mouvement « Veilleurs de la Cité » offrent leur voix à la voix de l’Église en prière. Ils portent les besoins, les attentes, les peines, les joies de l’Église, Peuple de Dieu et Corps du Christ, dans leurs prières quotidiennes par la prière du Bréviaire, le chapelet, l’adoration, l’oraison et la méditation de l’Écriture.

La genèse du Mouvement

Témoignage de Sœur Gertrude

Tout a commencé, suite à la mission qui m’a été confiée par l’abbesse de notre abbaye, Mère Bénédicte Witz, d’être responsable de l’accueil monastique de l’abbaye et d’organiser des activités spirituelles capables de redonner un dynamisme spirituel à l’accueil monastique de l’abbaye. Me rendant compte de la soif spirituelle de certains chrétiens, et de la déchristianisation progressive et effrayante de notre société actuelle, je me suis replongée dans l’histoire de l’Église primitive, notamment les Actes des Apôtres. Je me suis rendue compte de l’importance capitale de l’action du Saint Esprit dans les débuts de l’Église et son oublie aujourd’hui dans la pratique de la foi. Ce faisant, j’ai voulu, avec la grâce de Dieu, faire prendre conscience de l’importance de l’octave de la Pentecôte. Dans cette perspective j’ai alors commencé à organiser des journées d’effusion du Saint-Esprit, le lundi de Pentecôte.

Suite à une demande répétée des participants, qui étaient au nombre de cinquante pour la première fois, j’ai alors proposé une retraite de trois jours permettant de se préparer davantage pour accueillir et être perméable à l’action du Saint-Esprit. J’ai invité l’abbé Franck Toffoun comme prédicateur pour nous aider à vivre intensément ce moment favorable (Is 61). Dans la mise en œuvre du programme nous avions proposé une adoration nocturne à l’image des Apôtres, tous réunis avec Marie au milieu d’eux au Cénacle. Ce qui a été une joie pour tous les participants désirant vivre un moment pareil. C’est alors au court de cette adoration nocturne que le Seigneur a demandé à notre prédicateur, l’abbé Franck Toffoun de susciter des hommes et des femmes passionnés et capables de veiller et de prier pour son Église. Nous étions toujours à la chapelle, en adoration, l’abbé étant en adoration aussi, à genou, devant le Saint Sacrement, après un moment de communion intime avec le Seigneur, il s’est levé et venu vers nous pour me partager ce qu’il venait de vivre et de ce que le Seigneur lui demander d’accepter la mission de susciter un Mouvement de personnes qui s’engageraient à prier pour l’Église par l’acte d’adoration, en accordant leur voix à la voix de l’Église en prière. Le lendemain, il a répété à tous les retraitants, ce qu’il m’avait partagé le veille. Il nous a demandé si nous voulions bien faire partie de ce mouvement par un engagement devant l’Église. Nous avons pu prier toute la journée de la Pentecôte. Le lundi de Pentecôte, nous étions convaincus de la grâce exceptionnelle que le Seigneur nous accordait en nous communiquant cette demande par l’intermédiaire de son serviteur l’abbé Franck Toffoun.

Au cours de la messe le Lundi de Pentecôte en présence de la Mère abbesse de la communauté de Maredret, de ses Sœurs et de participants, nous étions quatre retraitants, plus l’abbé Franck Toffoun, à nous engager durant la messe, à devenir « Les Veilleurs de le Cité » Ce fut un moment de grâce pour nous. Nous avons prononcé ce texte :

« Moi… je m’engage à être témoin de Jésus-Christ, tous les jours, en étant Veilleurs de la Cité. Seigneur comble-moi de ta grâce et aide-moi à devenir et à être ce témoin fidèle, Amen ».

Ce fut alors la genèse de ce Mouvement spirituel qui n’est rien d’autre qu’un mouvement de prières.

Témoignage de l’abbé Franck

Ce temps de grâce que j’ai vécu avec le Seigneur durant l’adoration fut très court. J’ai résisté de répondre au Seigneur par ce que j’ai ressentie en moi une frayeur de m’engager pour quelque chose de nouveau que je ne connais pas comment le mettre en œuvre. C’est alors me fut adressé trois fois par le Seigneur de lire Is 62, 6. Ce jour-là j’ai osé faire un contrat avec le Seigneur, lui demandant que si les lectures de la messe du jour venaient à parler de ce passage, que j’obéirai avec la grâce de Dieu à la mission qu’il nous adresse. A mon grand étonnement, après avoir préparé la messe de la Pentecôte, la communauté de Maredret, m’obligea le lundi de Pentecôte de prendre les lectures du Saint du Jour. A mon grand étonnement, la première lecture prévue pour du Saint du jour parlait d’Is. 62,6. Ce qui fut pour moi une confirmation de la volonté de Dieu.

Conditions pour devenir « Veilleurs de la Cité »

Devenir « Veilleur de la Cité » n’est pas une tâche difficile. Il suffit d’avoir le désir de mieux connaître le Seigneur pour mieux l’aimer, le désir de prier car par la prière le chrétien est greffé sur Lui qui la Source et la Clé du Bonheur que tout homme cherche constamment. Mieux connaître le Seigneur pour mieux l’aimer ne suffit pas : Il faut encore éprouver le désir de le chercher à chaque instant, à chaque heure qui passe. Or pour chercher le Seigneur, il te faut veiller et prier en demeurant dans une attente amoureuse et passionnée. Le Mouvement spirituel « Les Veilleurs de la Cité » t’accorde l’opportunité de sanctifier et nourrir ton désir de chercher le Seigneur dans une double dimension : avec les autres et en même temps seul. Pour ce faire, le Mouvement Spirituel « Les Veilleurs de la Cité » te propose une préparation répartie en neuf enseignements qui prend fin par une retraite pour mieux vivre l’effusion de la Pentecôte. La retraite te permet de mûrir ton engagement à suivre le Seigneur de manière libre, résolue et déterminée avec la grâce de Dieu.

De manière concrète :

  • Une année de cheminement.
  • Un temps de discernement.
  • Une préparation répartie sur 9 rencontres suivies de 9 enseignements.
  • Un temps de retraite clôturé par la messe pour le Lundi de Pentecôte.
  • Engagement durant cette messe : réception de la Charte et de la Croix du Mouvement « Les Veilleurs de la Cité » .
  • Possibilité de pèlerinage spirituel.

Nous te souhaitons la bienvenue parmi nous.