Le Sacrement de Réconciliation

Le sacrement de réconciliation est une rencontre avec notre Seigneur.  Il est là, Jésus nous attend à travers le prêtre pour nous pardonner et nous combler de sa Paix Divine, de sa Joie et son Amour. Le Sang du Christ coule sur nous, durant le sacrement de réconciliation, et nous purifie.

Une orange, qui pourrit dans un plat de fruits, contamine les autres. Il en est de même avec nos péchés. Lorsque nous ne nous confessons pas, nos péchés nous attristent et nous empêchent d’accueillir, comme il se doit, les grâces que Dieu désire nous offrir. Nous devenons, alors, de plus en plus tristes, de plus en plus irritables. À travers le sacrement de réconciliation, nous retrouvons la Paix tant attendue que Seul Dieu peut nous donner !

Une bonne confession est une confession avec un cœur empli de repentir, avec un cœur qui souhaite ne plus commettre l’erreur, avec un cœur qui souhaite réparer ce qui a été blessé, cassé…

Il est vrai, nous pouvons retomber… Ce n’est pas grave ! Le plus important est de se relever, de prendre conscience de nos fautes et de demander pardon au Seigneur à travers le Sacrement et aux personnes que nous avons blessées.

Quel beau sacrement ! Jésus nous libère de tous nos péchés, nous n’en sommes plus esclaves. Notre Seigneur  nous donne des grâces particulières afin de ne plus les commettre, afin de réparer nos chutes. Plus nous nous confessons et plus notre conscience est éveillée aux péchés. C’est important ! Nous sommes, aujourd’hui, plongés dans une société où nous ne considérons plus les dix commandements de Dieu, qui sont pour nous un code de la route afin de vivre en Paix, dans la Joie et dans l’Amour. La société banalise le péché.

Dieu nous veut heureux ! Comment être véritablement heureux si nous ne reconnaissons pas nos péchés. Cela n’est pas possible ! Seul Dieu peut nous en délivrer à travers ce Saint Sacrement qui est source de Libération, de Joie, de Paix et d’Amour !

Dieu est palpable lors de la Sainte confession.

Le sacrement de réconciliation est, avant tout, un sacrement de guérison. Saint Paul, en 2 Co 5,18-21.

Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.

Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!

Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

Comme il est dit plus haut, le Seigneur, par ses évêques et les prêtres, continue de sanctifier son Peuple dans le sacrement de réconciliation qui est le temps où la liturgie de la miséricorde est vécue de manière intense et douce.

À la confession, nous allons à la table de la miséricorde, si bien que le sacrement de la réconciliation et le sacrement de l’Eucharistie se rejoignent  et nous montrent l’auteur, le sujet principal de tout cela, le Christ en communion avec le Père par la sanctification de l’Esprit Saint vient opérer la transformation substantielle  du pain et du vin en son Corps et son Sang comme Il opère la transformation ontologique du pénitent pécheur en pénitent miséricordié. Avec Youcat, explorons les sacrements de guérison.